800px-Barcelona_CGT_HQ-1.jpg

Les articles de l'inbound recruiting

CGT et recruteurs, même combat

Par Eric | 12 July 2016 | 15

Je ne sais pas pourquoi mais en voyant défiler la CGT, connue pour n’avoir absolument aucune solution à rien, j’ai pensé à nous, les recruteurs. Pas de vision d’avenir, pas de débat, juste une capacité délirante à s’arc-bouter sur des acquis d’un autre âge, en déconnexion totale avec les nouveaux et puissants courants qui agitent notre monde.

Et nous, ce que nous ne lâcherons pas, jamais, dussions-nous être les derniers à y croire, c’est le CV. Nos CV, bien carrés, bien formatés, bien rangés dans nos bases de données. Car nous, le CV, on y croit, on en veut. On ne jure même que par ça. Combien tu as rentré de CV aujourd’hui ? Regarde, j’ai eu un lot, 100 CV !

Le CV est mort

Ouvrons les yeux un instant. Attention, ça va piquer. Le CV est mort, presque mort, il rend son dernier souffle. Trop figé, pas interactif, inadapté aux mutations structurelles, conjoncturelles et culturelles. La culture web, qui nous entoure désormais, est la culture du partage, de l’échange, de l’interaction. Habitué dans sa vie quotidienne à tout faire en 1 clic, imaginez ce que ressent le candidat quand il croise notre monde.

Au fait, quel est notre monde ? Que défendons-nous ? Nous exigeons que le candidat consulte les offres depuis un vrai ordinateur (mobile, tablette, non merci). Qu’il mette à jour son CV (et tant pis s’il faut à chaque fois recaler la mise en page). Qu’il fasse une belle lettre, bien propre. Ensuite, il écrit un email en mettant tout cela dedans et il attend. Surtout, il ne demande rien, il ne pose pas de question, il ne nous contacte pas (quelle horreur !).

Sauf que le candidat, baigné dans la culture numérique n’est plus comme ça. Il veut consulter les annonces sur son mobile et y répondre en 1 clic. Ne plus s’occuper de la mise à jour de son CV mais laisser les réseaux sociaux pros s’en charger en combinant différents éléments de son profil. Ce candidat nouvelle génération pense avant tout à montrer ses contributions aux débats, ses recommandations, ses relations… toutes ces choses qui ne sont pas dans un CV. Et puis il veut dialoguer, poser des questions sur la mission, sur le client, jauger l’intérêt avant même de répondre.

Recruter sans CV ?

Délire ou bon sens ? Depuis 5 ans, l’APEC a lancé le programme « Recruter sans CV ». Plus de CV ni de lettre, mais un questionnaire d’environ 30 questions soumis à tous les candidats. Il s’agit de les mettre en situation et de passer en revue les critères de réussite liés au poste. Et ça marche ! Car le recrutement sans CV est plus qualitatif, or c’est bien de cela dont nous avons besoin, moins de quantité, plus de qualité.

Tant que nous ne donnerons pas aux candidats les nouvelles modalités qu’ils recherchent, nous serons en friction au lieu d’être en coopération. Or chaque point de friction est une perte de performance. Il est temps d’entamer notre mutation. La GCT n’a jamais su le faire, mais je ne doute pas que nous ferons mieux qu’eux.

Publié dans Inbound recruiting

envelope-icon

Suivez nos bonnes pratiques sur le recrutement